Piqûre sonore #46 : jazz fiddle avec Joe Venuti

Italo-américain, né en 1894, complice d’Eddie Lang (première guitare vedette de l’histoire du jazz) Joe Venuti est celui qui a écrit violon en lettres d’or sur le fronton des clubs. Il est ce qu’on appelle un Chicagoans ; un blanc qui «imite» à Chicago ce que font les Noirs de La Nouvelle-Orléans. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’imitation n’a rien a envier au modèle. Ça swing en diable, c’est inspiré, ça se renouvelle d’un morceau à l’autre. Et puis quelle belle technique. Tout juste pourrait-on regretter la sagesse de cet archet, très bon en souplesse mais manquant légèrement de mordant… mais là on pinaille ! Il faut vraiment écouter son œuvre, à commencer par des titres comme Wild Cat, Cheese and crackers , Really Blue ou Four strings Joe (superbe Fancy bow ). Il paraît qu’il inspira un certain Stéphane Grappelli… Ça semble évident à cause de l’instrument commun, et pourtant il nous semble que Grappelli n’a pas adopté le côté «tous azimuts» de Venuti ? Et que l’archet de Grapelli avait ce mordant dont on parlait plus haut ? Une chose est certaine, les deux sont des monuments de violon jazz, qu’il n’est peut-être pas nécessaire de vouloir voir comme père et fils.

    Mathieu ROSATI

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s